Rechercher
  • Lionel Angibaud

Syndrome du lys et syndrome de Pénélope.



Par le biais des réseaux sociaux, j'ai pu accéder à une vidéo émise par mon collègue et ami Matthieu Robert, produite par l'équipe de kinfitworld. Cette vidéo illustre parfaitement, par le biais de la métaphore d'une tige de lys à laquelle on a pendu un poids, l'effet d'une journée classique d'un travailleur tertiaire sur son rachis.

Cette illustration très parlante, démontre l'impact primordial de la posture et de l'activité quotidienne sur le développement potentiel de pathologies rachidiennes. Elle colle parfaitement avec l'esprit et le message développé par TMSkinergo: vous pouvez anticiper afin de vous protéger de l'apparition d'éventuels problèmes de dos et le cas échéant , faire en sorte qu'ils guérissent plus vite et qu'ils ne ré apparaissent pas.Le syndrome du lys fait écho à une autre métaphore que nous utilisons au quotidien dans nos cabinets et qui reflète le propos de mon précédent article: le syndrome de Pénélope. Pénélope ( l'épouse d'Ulysse, pas l'autre...), s'était promise au mariage à ses soupirants lors de l'épopée de son mari, mais une fois seulement son tissage de caneva terminé.

Chaque jour elle tissait, chaque nuit elle défaisait ce qu'elle avait tissé. Ainsi le caneva ne fut jamais terminé avant le retour de son mari. Ainsi, si l'on file la métaphore, si vous êtes en soin chez un thérapeute qui "tisse" pour faire guérir votre dos et que le reste du temps vous avez le comportement du lys, alors vous dé-tissez ce que votre thérapeute a tissé: syndrome de Pénélope.



3 vues

© 2019 by TMSKinergo - CGU