Rechercher
  • Lionel Angibaud

5 comportements simples à adopter pour lutter contre la sédentarité au travail.

La sédentarité inhérente au travail assis est une des causes majeur des troubles liés aux postures de travail.

Troubles Musculo-Squelettiques, fatigue, surpoids, irritabilité, dépression, stress, perte de performance... sont les conséquences directes ou indirectes du maintien prolongé de la posture assise.

Rendez-vous compte, on ne reste debout que 3 heures par jour. Le reste du temps nous sommes assis ou allongé. Faites le test vous-même, additionnez les temps de bureau, voiture, Tv, repas, sommeil: vous êtes plus ou moins à 21 heures...

Je n'invente rien, vous avez certainement lu cela des dizaines de fois. Mon idée n'est pas de vous culpabiliser mais d'apporter des solutions simples et efficaces et surtout non contraignantes.


voici 5 résolutions simples à mettre en place:


1/Entrer dans les critères d'activité physique minimum par semaine pour un adulte

30 minutes de marche, 5x par semaine (OMS) tel est la préconisation pour devenir actif. Qu'est ce que ça veut dire? 

En fait il s'agit d'effectuer des activités physiques qui représentent l'équivalent de 2h30 de marche par session de 30 minutes minimum. Vous pouvez donc effectuer deux séances de gym de 45 minutes par semaine en étant sédentaire si vous ne faites pas plus. 

Nous parlons ici d'activité physique, pas de sport. 

La marche est l'activité idéale car elle permet au dos de se mobiliser de aux muscles profonds de se renforcer.


2/S'exposer à la lumière naturelle

Il est recommandé d'exposer l'équivalent de la surface du visage et des avant-bras à la lumière naturelle au moins 20 minutes par jour (en saison intermédiaire). En hiver, il faudrait théoriquement s'exposer plus longtemps, la surface de peau offerte étant moins importante.

L'exposition régulière à la lumière naturelle engendre la fixation du calcium sur les, ce qui les renforce, et permet au corps de sécréter des hormones de bien être, tout comme l'activité physique. S'exposer au soleil réduit également les troubles dépressifs.


3/Prendre du recul sur ses habitudes de vie au bureau

L'écran m'attire tel un hypnotiseur, mon corps se déconnecte de mon cerveau, je perds le contrôle. Avez-vous essayé de parler à un enfant qui regarde la télé? Impossible, son cerveau s'est échappé, vous pouvez presque le pincer sans qu'il s'en rende compte. Cet état d'hypnose se reproduit lors du travail devant un écran.

Votre corps peut rester dans une position tout à fait inconfortable un certain temps, le cerveau ne l'écoute pas, il est concentré exclusivement sur le contenu de l'écran.

La solution? s'astreindre à sortir les yeux de l'écran toutes les 20 minutes (plus ou moins), se lever, respirer, se connecter à son corps puis reprendre son activité.

Cette habitude vous permettra de tonifier votre posture momentanément.  De plus, il est acquis que la performance de travail diminue à partir de 20 minutes en position assise. 


2/Dynamiser l'ergonomie de mon poste de travail :

Un poste de travail informatisé doit être en perpétuel mouvement pour s'adapter à la tâche prioritaire à réaliser à un instant T. Votre surface de travail et l'espace environnant votre bureau doit être dégagé, cela vous permettra de déplacer les éléments (claviers, souris, écrans...) au grès de vos besoins. 

Un plan de travail encombré est la garantie d'une situation de travail figée ou vous allez vous adapter à la situation. Ce n'est pas à vous de vous adapter, mais plutôt au matériel. 

Dynamiser son plan de travail, c'est dynamiser sa capacité de travail et de mouvement.

Votre siège présente une position dynamique également. Réglez la molette de serrage du frein à votre poids et vous aurez un siège dynamique, excellent pour votre dos. Osez le balancement, c'est bon pour la créativité.


5/Bouger au bureau dés que possible

Dés que vous le pouvez, levez-vous, déplacez-vous, étirez-vous, buvez de l'eau (ce qui vous obligera au moins à vous déplacer pour uriner), allez à la rencontre de vos collègues, changer de poste de travail...

Il est conseillé, comme dit plus haut, de bouger toutes les vingts minutes, ce qui correspond à votre capacité maximale d'attention sur une tâche.

mettez bout à bout tout ce que vous pouvez faire comme déplacement. 

réglez votre siège régulièrement, marchez pour aller à la cantine, prenez les escaliers, surtout, s'il vous plait prenez les escaliers! Travaillez debout si vous le pouvez.

Faites de tous ces éléments une TODO liste, et assurez-vous d'avoir rempli vos objectifs en fin de journée. Bouger au bureau est une affaire collective, n'hésitez pas à intégrer vos collègues à votre démarche.


Le saviez-vous:

-Statistiquement, un déplacement en ville de 3 km est plus court d'1/4 d'heure à vélo par rapport à la voiture.

-Rouler à vélo réduit de 15 à 40 % les risques de cancer.

-marcher 30 minutes 5x/semaines réduit de 27% les risques d'AVC et prévient l'ostéoporose et l'arthrose.



-S'hydrater pour avoir les urines claire réduit les douleurs d'arthrose et d'articulation

-Effectuer un exercice qui vous fait du bien (kiné, ostéo...) régulièrement au bureau est plus efficace que de commander un nouveau siège pour prévenir des douleurs de dos.

-Montez 21 étages par jour et à la fin de l'année, vous aurez escaladé l'Everest.

Il n'y a plus d'excuse aujourd'hui pour justifier de la sédentarité;

Prenez du recul et vous verrez très vite les effets positifs. 

Pour faire le point sur votre degrés d'activité quotidienne, faites vous accompagner.

12 vues

© 2019 by TMSKinergo - CGU